Le Couvent de Bas-Caraquet devenu le célèbre Club Pocamo disparaît

Publié le : 10 janvier 2010


(Bas-Caraquet, 11 janvier 2010; 11 h 10) COMPLÉMENT d'INFORMATION: Ce matin l'équipement lourd était utilisé pour démolir l'édifice de la rue Saint-Paul. Devant une centaine de curieux et d'anciens clients du POCAMO la structure de bois était ramené au sol en moins de quarante minutes.
( Bas-Caraquet, 10 janvier 2010; 13 h 37) Le pic des démolisseurs aura eu raison du célèbre édifice à 3 étages au coeur du village de Bas-Caraquet... juste en face de l’église, voisin de la Caisse populaire.

Depuis quelques jours on voyait bien que des meubles et des éléments décoratifs étaient récupérés dans l’édifice. La rumeur voulant que des investisseurs aient achetés le terrain pour construire un centre de service. Mais en plein dimanche matin les démolisseurs étaient sur place. C’est l’entreprise d’Éric Thériault de Caraquet qui s’occupera de faire disparaître l’édifice rose de la rue Saint-Paul.

Il y a quelques années le Pocamo pouvait être récupéré
moyennant un très gros investissement d'argent.
Depuis 1953, la Congrégation des Filles-Marie-de-l'Assomption s’occupait du couvent à Bas-Caraquet. Les religieuses rendaient de nombreux services dans la paroisse.

Puis, avec le temps, l’édifice fut vendu à un homme d’affaires qui transforma l’établissement en brasserie et club privé. Ce fut les belles années du Club Pocamo. Puis la mode de club passa et l’établissement ferma ses portes. Plusieurs années plus tard, le 18 octobre 2004 l’entreprise 329098 POCAMO CLUB & BRASSERIE perdait définitivement son nom suite à l’annulation par le registraire de la province puisque personne n’avait fait de demande pour maintenir ce nom actif.

L’édifice abandonné fut vendu à des investisseurs locaux qui ne réussirent pas à relancer l’affaire. Le Pocamo, comme on l’appelait, servi régulièrement au Festival Marin qui utilisait le terrain pour ses activités. Depuis quelques années il n’y avait plus d’utilisation, ni du site, ni de l’édifice.

On pourrait voir des travaux de construction débuter dans les prochains mois...

Aujourd'hui débutait les travaux pour démolir l'édifice.

Voilà une vue de l'arrière de l'édifice

Aperçu de l'escalier qui en a vu passer des
clients aux petites heures du matin...

Bientôt les anciennes enseignes du Pocamo
ne seront plus là!



Depuis le temps que l'édifice n'est pas
utilisé la végétation commençait à
reprendre le dessus. Ici un arbre pousse
à même la fondation de l'édifice.

Éric Thériault, l'entrepreneur (Tire et Hausse) qui remettra le terrain
dégagé aux nouveaux propriétaires pour un éventuel projet de construction.

Lundi, 11 janvier 2010. La machinerie lourde n'a pas tardé à mettre à
terre l'un des plus gros édifice privé de Bas-Caraquet.


Lundi 11 janvier 2010 devant l'église Saint-Paul disparaissait
l'ancien Couvent plus connu maintenant comme Le Club Pocamo.