Le conseil en action

Publié le : 19 février 2010

Le conseil municipal de Bas-Caraquet se réunissait le lundi 15 février dernier. Seul le conseiller Daniel Gionet était absent, retenu par son travail.

C’est le maire Agnès Doiron qui présidait l’assemblée. Le conseil passa rapidement sur le procès- verbal de la dernière réunion et les factures à payer du mois. Le conseil désignait le conseiller Marcellin Thériault pour le représenter au comité du Pont Bas-Caraquet-Shippagan.

Agnès Doiron expliquait que le conseil trouvait important d’avoir quelqu’un présent à ce comité tandis que le conseiller Roger Chiasson précisait que l’ancien conseil avait décidé de cesser de participer au financement de ce comité mais n’avait pas désavoué le projet.

Ensuite le représentant de la CAPA, Gilles Savoie, résumait les statistiques de l’organisme pour la dernière année.

Deux policiers de la GRC présents à l’assemblée annonçaient aux membres du conseil qu’ils étaient à préparer les stratégies pour que les citoyens de Bas-Caraquet vivent un été en paix, sans bruit et sans perturbation nocturne. Le conseil semblait ravi d’entendre tout ce qu’avait à proposer les deux représentants de la GRC.

On apprenait qu’une escouade spécialisée dans la sécurité routière allait se consacrer à faire respecter le code de la route. Ce qui veut dire qu’ils seront plus souvent présents de façon visible, plus souvent et plus longtemps. Aussi, des opérations policières seront menées plus régulièrement avec voitures identifiées et voitures fantômes. Il arrivera même qu’un système de radar mobile soit installé à différents endroits dans la péninsule.

En terminant, le maire rappelait que le conseil cherche toujours des jeunes de la polyvalente et de l’école primaire pour siéger au comité des loisirs de la municipalité.

Le conseil se réunira de nouveau à 19 h 30  le troisième lundi du mois de mars.

(extrait de l’Écho de Bas-Caraquet, février 2010)