Autour de la table du conseil de Bas-Caraquet

Publié le : 26 septembre 2008

Alors que tous les membres du conseil municipal de Bas-Caraquet étaient présents le jeudi 8 juin dernier, la conseillère Norma Légère annonçait, à la fin de la réunion,  son intention de quitter son poste puisqu’elle déménage de la région. Elle était conseillère depuis 6 ans.

Le maire Lanteigne s’est dit déçu de voir quitter ainsi  l’unique membre féminin de son conseil mais semblait comprendre que les intérêts personnels devaient avoir la priorité dans ce choix. Tous les membres remercièrent Norma Légère pour tout le travail qu’elle a fait dans la communauté depuis plusieurs années.

La réunion régulière du conseil était la dernière ce printemps puisqu’il n’y aura pas d’autre réunion publique avant le mois de septembre. Une fois l’adoption de l’ordre du jour et du procès-verbal de la dernière réunion, le conseil prenait connaissance d’une pétition de citoyens de la rue du Havre, demandant que la vitesse des véhicules soit plus contrôlée dans leur rue allant jusqu’à suggérer l’installation de limiteur de vitesse (speed bump).
Avant d’en arriver à une mesure extrême, le conseil demanda au policier de la GRC présent d’effectuer plus de surveillance d’une part. Également, on modifiera l’affichage dans cette rue et des messages invitant les automobilistes à ralentir seront peints sur l’asphalte. Enfin, on invite les citoyens témoins d’écarts de conduite d’automobiliste à identifier, anonymement à la GRC, les numéros des plaques d’immatriculation des véhicules fautifs et les policiers de la GRC donneront suite à ces informations en rejoignant les propriétaires des véhicules.

Rapports CAPA et GRC
Le représentant de la municipalité à la C.A.P.A., Gilles Savoie, présentait aux membres du conseil un résumé des activités de la Commission d’aménagement de la Péninsule acadienne au cours des dernières semaines ainsi que le décompte des permis de rénovation et de construction émis durant la dernière période.

L’agent Boily de la GRC quant à lui présentait au conseil le nombre d’infraction au code de la route, le nombre de contravention et d’avertissement émis.

Katimavik
L’expérience d’avoir un groupe de Katimavik dans notre communauté a été fort agréable pour plusieurs organismes locaux. Malheureusement, l’an prochain, il ne sera pas possible de répéter l’expérience car il y a trop peu de demande de service pour occuper un aussi gros groupe. C’est donc seulement trois ou quatre jeunes de Katimavik qui viendront de Caraquet pour soutenir les projets de Bas-Caraquet à l’école et au Centre d’accès communautaire, entre autres.

Asphaltage
Dans les prochains jours (semaines), il y aura des véhicules lourds qui procéderont à l’asphaltage dans le village. On invite les citoyens à être prudents. D’ici là, la patience s’impose pour ce qui est des trous sur la rue St-Paul qui seront colmatés par cette nouvelle couche d’asphalte.  

(extrait de L'Écho de Bas-Caraquet)