La vie paisible des gens de Bas-Caraquet menacée

Publié le : 26 septembre 2008

Ce ne sont pas les maringouins qui dérangent et qui rendent la vie insupportable pour les gens de Bas-Caraquet, ce sont les VTT.  

Certains conducteurs, jeunes et certains moins jeunes, n’ont aucune compassion pour les biens et le bien-être d’autrui.  Quand ce n’est pas en passant à toute vitesse dans les rues de la municipalité sans aucune courtoisie et souvent en mettant en danger la vie des automobilistes, ils se permettent de circuler sur les terrains et même dans certaines entrées privées.

Il est même devenu périlleux de marcher le long de la route car on ne sait jamais à quel moment un VTT va surgir, à toute vitesse, tentant de se rendre du point A au point B sans se faire « pogner par la police ».

Et le bruit, ce bruit infernal du VTT vrombissant qui nous réveille par une belle nuit d’été alors qu’on a « osé » garder la fenêtre ouverte pour profiter du bon air frais.  

Il n’y a rien de mal à se promener en VTT à condition de le faire de façon acceptable. Il faut que les  propriétaires de VTT s’assurent que leur véhicule soit utilisé de façon sécuritaire autant pour son utilisateur que pour les passagers et les résidents de la municipalité.

Encore cette année, les policiers feront des patrouilles dans des véhicules « fantômes » afin de donner des avertissements et des contraventions à ceux qui ne respecteront pas les lois ou qui troubleront la paix. Et le prix à payer peut être assez élevé...

Au moment de lire ces lignes, saviez-vous ce que faisaient vos enfants avec leur VTT?  

(extrait de L'Écho de Bas-Caraquet)