Première mondiale du film, Les pouvoirs de l'Intimidation, à Bas-Caraquet

Publié le : 3 avril 2011

(Bas-Caraquet, 3 avril 2011; 15h 17) Le réalisateur et producteur du film, Les pouvoirs de l’Intimidation, Yves Godin, était entouré de ses collaborateurs et ses comédiens lors du lancement en grande première mondiale de son film cet après-midi à Bas-Caraquet
C’est dans le gymnase de l’école communautaire l’Escale des Jeunes que plusieurs centaines de personnes se sont réunies pour assister à cette première.



Des représentants du monde de l’éducation étaient présents ainsi que le personnel de l’école, les élèves et leurs parents sans oublier le maire de Bas-Caraquet madame Agnès Doiron.

Le visionnement d’une durée de 51 minutes fut précédé de quelques présentations du Making Off... si on peut dire. Sylvie Gionet-Doucet, l’agente du développement communautaire de l’école était présente et son armée de bénévoles était bien en place. Les parents ont bien répondu à l’invitation.


Un moment émouvant de la cérémonie où tout le monde retenait son souffle c’est lorsque le réalisateur Yves Godin est venu présenter son film à l’auditoire pourtant déjà gagné d’avance. C’est probablement la charge émotive d’autant de travail qui apporta quelques trémolos dans la gorge du réalisateur-enseignant.

Yves Godin qui est aimé de tous fut supporté dans ce moment de haute émotion par une ovation debout spontanée. Ce qui ne fit rien pour l’aider... mais il a su reprendre ses esprits et continuer sa présentation. Il faut également dire que les jeunes comédiens du film étaient sur place. Un peu dépassé par l’ampleur de l’événement.

Ce qui est bien, dans ce film, disait certains spectateurs à la sortie, c’est que plusieurs personnes jouent des rôles différents de leur rôle habituel dans l’école.

La réceptionniste jouée par l’enseignante-directrice de la PLM, Agnès Doiron était bien campée. Le caméo du directeur de l’école en chauffeur d’autobus ou la célèbre madame Colette en concierege sont de belles trouvailles.

Plusieurs images du film sont d’exceptionnelles points de vue de Bas-Caraquet qui en ont impressioné plus d’un. La vue du toit de l’école avec au loin le clocher et le ciel orange ont été de belles trouvailles.

Du côté effets spéciaux Bas-Caraquet a maintenant son Super Héro local qui a pour nom Steven Gauvin.


Le DVD du film est en vente à l'école l'Escale des Jeunes.