La route 11, à Bas-Caraquet, n?attendra pas cinq ans

Publié le : 26 septembre 2008

Le conseil municipal de Bas-Caraquet n’a pas l’intention d’attendre encore cinq ans avant que le gouvernement provincial ne bouge dans le dossier de la route 11.
Selon le président du Comité Commerce et Industrie du village, Jean-Marie Gionet, le conseil muncipal de Bas-Caraquet entend piloter le dossier et a déjà effectué des démarches auprès des municipalités avoisinantes et du Forum des maires de la Péninsule acadienne pour obtenir leur appui.
«Nous avons reçu des lettres d’appui des villages de Bertrand et de Maisonnette et nous allons solliciter l’appui d’autres municipalités de la péninsule. Le réseau routier est un élément très important pour le développement économique de la région et nous n’avons pas l’intention d’attendre encore cinq ans avant que le gouvernement s’en occupe», dit-il.
Le Forum des maires a récemment indiqué, par voie de communiqué, que le ministère des Transports lui a affirmé que le projet de la route 11 ne figure pas sur sa liste de priorités et qu’il «n’a pas l’intention de travailler sur ce dossier avant au moins cinq ans».
«Et même si le gouvernement décide de s’en occuper dans cinq ans, il pourrait se retrouver au bas de la liste des priorités du ministère», ajoute M. Gionet.
M. Gionet et le conseil municipal s’affairent à monter un dossier sur le projet de la route 11 et communiqueront prochainement avec Roy Consultants pour obtenir le rapport d’une étude effectuée, il y a quelques années, par cette firme sur le projet et avec le ministère des Transports pour connaître les détails sur les trois tracés proposés.
Selon M. Gionet, le dossier de la route 11 sera à nouveau discuté lors de la prochaine réunion régulière du conseil municipal le 11 mars prochain.

(extrait de L’Écho de Bas-Caraquet)