Une année d?anniversaires à la Caisse populaire de Bas-caraquet

Publié le : 26 septembre 2008


Photo: Daniel Landry
BDV : Le directeur général de la Caisse populaire de Bas-Caraquet, Daniel Landry.

Un comité composé d’administrateurs et d’employés de la Caisse populaire de Bas-Caraquet sera formé en mars prochain dans le but d’identifier des activités pour célébrer une série d’anniversaires impliquant la caisse au cours de l’année 1999.
Le directeur général Daniel Landry explique que le comité, qui sera probablement formé lors de la réunion annuelle de la caisse en mars, devrait compter trois membres du conseil d’administration et trois employés.
«Nous voulons souligner des dates anniversaires importantes pour la caisse en 1999. Le comité sera chargé de recueillir les idées et d’établir un programme d’activités»,
a-t-il dit.
L’année 1999 en sera ainsi une d’anniversaires pour la Caisse populaire de Bas-Caraquet qui marquera un certain nombre de faits marquants de l’histoire de cette institution financière.
Deux dates importantes sont au calendrier de la caisse en mars; les 60e anniversaire de signature de la demande d’incorporation le 24 mars et l’incorporation de la caisse le 31 mars, des événements survenus en 1939.
Par ailleurs, le 30 avril marquera le 60e anniversaire de la fondation officielle de la Caisse populaire de Bas-Caraquet.
Le lendemain, le 1er mai, sera le 60e anniversaire de la première journée d’opération de la caisse, suivi le 4 juin par le 60e anniversaire de l’approbation des premiers prêts.
Deux événements majeurs dans l’histoire de la Caisse populaire de Bas-Caraquet sont survenus en juillet, soit l’inauguration, il y a 25 ans, du nouvel édifice le 21 juillet 1974 et l’inauguration, le 24 juillet 1984 (15e anniversaire), de l’agrandissement de cet édifice.
En septembre 1999, la Caisse populaire de Bas-Caraquet en sera à sa 15e année de participation au Programme de prêts aux étudiants.
Le Bulletin municipal de Bas-Caraquet fera état des célébrations et des événements entourant ces dates historiques tout au long de l’année 1999.


(extrait de L’Écho de Bas-Caraquet)