506 727-4749

Une toute autre culture que la nôtre

Publié le : 20 novembre 2015

20 novembre 2015

Je ne te parlerai pas des événements en France. Tout le monde en parle… et encore plus.

Voici un éclairage différent, un point de vue culturel particulier.

En ce moment, après s’être désolé de tous ces morts, la France se désole du chien «Diesel» abbatu par les terroristes durant l’attaque à St-Denis. Un fait divers dirais-tu? Avec raison d’ailleurs! Mais un élément pour comprendre toute la distance qu’il y a entre nous et eux. C’est culturel. C’est tout ça le canyon qui nous sépare. Deux cultures tellement loin l’une de l’autre.

Tout l’occident se désole pour ce chien de police, super entrainé tué au combat. On comprend ça nous au Nouveau-Brunswick, on a eu aussi un chien mort en devoir il y a quelques années.

Je dois te dire que dans ma famille, j’ai une fille qui vit avec un Marocain. Charmant garçon, toujours gentil, toujours poli. Pas jeune homme, fin quarantaine. Professionnel. À son affaire. Bien fin avec ma fille et nous. Accueillant et tout.

Pendant dix ans ma femme avait un chien (Airedale du nom de Charlie) qui vivait avec nous. Un vrai bébé pour ma femme. Je pense qu’elle l’aimait plus qu’elle ne m’aimait. Enfin, ce chien recevait plus de bizoux dans une journée que moi.

Chaque fois qu’on allait chez ma fille, on était bien accueilli. Très bien. Une seule chose que mon gendre n’a jamais compris. C’est comment il se faisait que le chien couchait dans notre chambre, sur son cousin de chien.

Le gendre a toujours trouvé ridicule que le chien mange dans la maison, dorme dans la maison. Qu’on soit aux petits soins pour lui. Au Maroc, un chien de famille dort dehors… et abboie quand la caravane passe (non ça c’est moi qui l’ajoute).

Mais c’est tout ça qui montre les très grandes différences culturelles. Un simple exemple parmi tant d’autres.