Pêcheries Baie Chaleur reçoit de l'aide pour agrandir

Publié le : 16 avril 2018

(Bas-caraquet, 13 avril 2018: 17h22) Aujourd'hui, vendredi 13 avril, les dirigeants de Pêcheries Baie Chaleur à Bas-Caraquet recevaient la visite du député fédéral Serge Cormier et du ministre provincial Denis Landry pour annoncer le support de ces gouvernements à la première phase de développement de l’usine locale.

Avec cet argent fourni principalement aux propriétaires de l’usine, des Premières Nations Esgenoôpetitj, l’entreprise pouvait agrandir la superficie de son entreposage à sec et aussi installer une très grande section frigorifique.

Lors de l’annonce de sa nouvelle grande capacité de storage (cold-dry) et de congélation à l’usine Pêcheries Baie Chaleur de Bas-Caraquet, on entendait dire à plusieurs reprises combien la nation autochtone s’est bien intégrée à la communauté du petit village, par l’un des chefs présents qui reconnaissait que « Bas-Caraquet est une communauté accueillante pour la Première Nation Esgenoôpetitj ». Le président de l’entreprise Clark Dedam, le chef Alvery Paul et le vice-chef régional Roger
Augustine de l’Assemblée des Nations semblaient fort heureux de cette annonce.

Le directeur Mark Dugas confirmait à l’Écho de Bas-Caraquet que ce n’était qu’un début en vue d’obtenir une certification BRC. Dès le mois de juillet prochain, l’entreprise entreprendra la phase 2 avec une injection de 7M$ pour démolir la partie la plus ancienne de
l’édifice et construire une usine tout à fait moderne.

Jusqu’à 10 mois de travail par année
Une fois que l’entreprise aura les outils pour travailler à la moderne, Les Pêcheries Baie Chaleur postuleront pour obtenir les accréditations nécessaires pour traiter le poisson rouge. Dans les prochaines années, en plus du crabe et du homard, leur transformation permettra aux 225 employés (actuellement saisonniers) de travailler de 8 à 10 mois par année.

Qu’est-ce que la certification BRC
Le BRC Food (pour British Retail Consortium) est un référentiel privé britannique destiné essentiellement aux fournisseurs de denrées alimentaires vendues sous marque de distributeurs. La certification BRC s'obtient après un audit par une tierce partie, réalisé par un organisme certificateur.

En obtenant la certification au standard mondial du BRC pour la sécurité sanitaire des aliments, l’entreprise s’assure d’être reconnue mondialement pour vendre ses produits sains et de qualité.

Les avantages de la certification
Grâce à cette certification BRC, l’usine répondra aux attentes de ses clients en démontrant sa maîtrise des plans, des programmes et des systèmes exigés par le standard. La certification permettra la vente sans inquiétude pour les acheteurs du monde entier. Bas-Caraquet, par l’usine de Pêcherie Baie Chaleur deviendra une source fiable pour acheter nos produits alimentaires locaux.   

PHOTOS Roger R. Chiasson

 

 

PHOTOS Roger R. Chiasson