Mikeal Guerette, un GRAND petit champion des boîtes à savon

Publié le : 10 juin 2018

(Ste-Anne-de-Madawaska 10 juin 2018) Mikeal Guerette n’a que 10 ans, et pour une première fois dans sa vie il pilotait une boîte à savon rose dans une compétition à Drummond le printemps dernier. Puis tout a basculé dans la vie paisible de cet élève de l’école Régionale Ste-Anne. Parmi tous les élèves c’est lui que ses camarades avaient choisi pour les représenter à cette course. Finalement, il remportait la course dans une catégorie qui l’amènera aux États-Unis, en Ohio, rien de moins!

La nouvelle a fait le tour de la région. Mikael Guerette venait de remporter 1 000 $ pour son école, en gagnant cette course à Drummond, mais surtout il allait partir, lui, son bolide, son père et le mécanicien de la boîte à savon pour se rendre du 15 au 21 juillet à Akron, Ohio. Une petite ville qui a tout de même près de 175,000 habitants, juste un peu plus gros qu’Edmundston… en fait dix fois plus d’habitants.

De l’Ohio on connait Cleveland, Cincinnati et Columbus sa capitale. Akron fondée en 1865… en même temps que des premiers habitants s’installaient à Ste-Anne-de-Madawaska… hasard, non? L’Ohio est l'un des États les plus peuplés au États-Unis situé au sud des Grands Lacs (Lac Érié) il est au cœur du Midwest américain.

Le bolide rose de Mikeal est déjà parti pour les ÉU. Le mécanicien (de Drummond) et le père de Mikeal partiront à la mi-juillet. Le petit Grand champion devrait être performant puisqu’on nous dit que la pression n’a pas d’emprise sur lui. Pourtant, s’il gagnait aux ÉU c’est au Japon qu’il pourrait aller ensuite… espérons pour lui.

Avant de partir, Mikeal et son père son passé à l’hôtel de ville de Ste-Anne-de-Madawaska, d’abord recevoir des félicitations de monsieur le maire, Roger Levesque, et, du personnel de la municipalité… et de sa grand-mère très fière  évidemment, elle-même conseillère municipale (Sylvie Girard). Le jeune champion recevait de la municipalités des cadeaux à transmettre aux autres participants venus de partout en Amérique du nord et d’autres pays. Ainsi, avec des épinglettes de la municipalité, des drapeaux, des autocollants et tout ce qu’il faut pour bien paraître le jeune élève pourra faire honneur à son village, son école et sa famille. Bien sûr, on lui souhaite beaucoup de succès. Mais déjà on sait qu’il en gardera de merveilleux souvenirs qu’il viendra raconter plus tard à son retour. (extrait de l'Écho de Ste-Anne-de-Madawaska)