Le conseil de Bas-Caraquet rencontre ses citoyens

Publié le : 17 décembre 2008

Le mercredi 17 décembre, les membres du conseil municipal de Bas-Caraquet se réunissaient pour échanger avec leurs citoyens sur les modifications à apporter à l’arrêté de zonage.

Depuis quelques temps, la population s’inquiétait de l’émergence de bleuetières un peu partout dans la municipalité. Le conseil décidait de modifier son arrêté de zonage pour répondre aux craintes de ses citoyens.

Afin d’harmoniser la discussion, le maire Agnès Doiron choisissait avec ses conseillers d’inviter le directeur général de la Commission d’aménagement de la Péninsule acadienne (CAPA), Benoît Fortier ainsi que toute la population à une rencontre publique où tous pouvaient s’exprimer et poser leurs questions. Une douzaine de personnes se sont présentées et généreusement le directeur de la CAPA répondit à chacun. Toutes les questions trouvèrent une réponse précise et claire.


Explications par le directeur de la CAPA, Benoît Fortier.

Pendant un peu moins d’une heure, les citoyens et les membres du conseil échangeaient sur les dangers de l’exploitation agricole et les actions à prendre pour protéger la communauté. Plusieurs citoyens s’inquiétaient pour la nappe phréatique, d’autres du bruit des canons pour chasser les oiseaux. Devant la crainte que des personnes aillent rapidement se chercher un permis avant l'entrée en vigueur du nouvel arrêté, le conseil rassurait les personnes présentes en confirmant qu'il y avait à partir de cette minute un gel des permis jusqu'à la troisième lecture de l'arrêté #9208.

Toutes les personnes présentes trouvèrent une réponse à leurs questions alors le conseil passait à la première et deuxième lecture de l’arrêté # 9208 de l’arrêté modifiant l’arrêté de zonage de Bas-Caraquet.

Demain, jeudi 18 décembre, le conseil en réunion extraordinaire adoptera en troisième lecture cet arrêté qui assurera les citoyens que maintenant, pour avoir un permis d’exploitation agricole à Bas-Caraquet, il faudra que tous les aspects et conditions soient conformes aux normes de la CAPA et d’Environnement NB.

RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

Le jeudi 18 décembre les membres du conseil se réunissaient pour faire la troisième lecture de l'arrêté #9208 et l'adopter. Puis présenter et adopter le budget pour l'année 2009. La réunion dura une trentaine de minutes seulement alors qu'il n'y avait dans la salle que le rerpésentant de la municipalité à la CAPA, Gilles Savoie et le représentant de L'Écho de Bas-Caraquet.

La maire Agnès Doiron expliqua que la municipalité se devait d'augmenter le taux de taxe de moins de .03¢ du 100$ d'évaluation en raison surtout des augmentations de coûts pour le service de police de la GRC ainsi que le coût pour l'enlèvement de la neige qui augmenta beaucoup depuis l'an dernier. Depuis 2004 il n'y avait pas eu d'augmentation du taux de taxation à Bas-Caraque, qui demeure un des plus bas dans la Péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick.